Jardinage : mettre les mains dans la terre rend heureux et intelligent…

mains-dans-la-terre (1)

Les vertus d’une après-midi de jardinage ne sont plus à démontrer: plaisir des yeux, satisfaction du travail bien fait, libération d’endorphine après l’effort… Aaahh les joies du jardinage, on s’en contente sans autre explication….

Cependant les esprits brillants de notre monde cherchent toujours le pourquoi du comment: et comment le Big Bang a eu lieu, et y a-t-il une vie ailleurs dans l’univers…. Figurez vous que des chercheurs ont découvert en deux temps (2007 et 2010) pourquoi travailler dans le jardin rendait plus heureux et surtout plus intelligent. Note personnelle: certains hommes politiques devraient jardiner un peu plus ils rendraient service au pays…

Donc d’après ces chercheurs, le mérite en revient à un des plus petits organismes vivant sur terre à savoir une bactérie. Cette dernière se nomme mycobacterium vaccae et est surtout connue pour être la source de la tuberculose. On la trouve dans la terre de votre jardin mais pas de panique c’est une souche inoffensive.

Mettre les mains dans la terre

Des expériences menées sur des souris ont démontré que le contact avec la bactérie augmente la production de sérotonine par le cerveau, cette dernière étant considérée comme « l’hormone du bonheur ». La sérotonine est en réalité un neuro-transmetteur, molécule chimique qui transmet les informations entre les neurones. Sa faible présence dans le cerveau est un des symptômes de la dépression. Cette étude a été mené par le Dr Chistopher Lowry en 2007.

Mais voilà qu’en 2010 le Sage Collége de New York remet le couvert en publiant une étude démontrant que M.vaccae améliore l’apprentissage tout en réduisant le niveau d’anxiété. L’expérience menée par le professeur Dorothy Matthews, toujours sur des souris, a permis d’observer que l’ingestion de la bactérie leur permettait de sortir d’un labyrinthe plus rapidement (2 X plus vite) et moins stressées que le groupe témoin (non traité).

Le mécanisme exact permettant ces prouesses n’est pas (encore) connu mais sachez qu’il est inutile de vous mettre à manger de la terre car la simple respiration de poussières ou de particules humides provenant du sol suffit a faire entrer la bactérie dans l’organisme….

La conclusion rigolote consiste à dire que trop d’hygiène (consistant à tuer les bactéries) rend bête et dépressif !!!

Source mettre les mains dans la terre : lejardindemerveille.over-blog.com

Florence

6 plantes pour prévenir les maux de l’hiver

L’hiver est là et avec lui les rhumes, grippes, gastro-entérite … Pour passer un hiver tranquille, mettez-vous aux tisanes ! En plus de vous réchauffer et de vous hydrater, elles permettront de prévenir la plupart des maux de l’hiver ou de réduire la durée des symptômes en cas de maladie.

Faciliter le changement de saison grâce à l’ortie

Riche en vitamines A, B2, B5, C, K, bêta-carotène (vitamine A), enzymes, fer, zinc… l’ortie est une plante qui limitera l’état de fatigue affaiblissant votre organisme et laissant le champ libre aux virus et autres bactéries.

De plus, cette plante est adaptogène, elle permet à votre organisme de s’adapter aux stress physique et psychologique. Les tisanes d’ortie vous permettront de vous adapter au changement de température.

L’Échinacée pour stimuler votre système immunitaire

L’échinacée est réputée dans la prévention des maladies infectieuses et virales, elle stimule le système immunitaire et la fabrication des globules blancs. C’est un puissant anti-infectieux luttant contre la sinusite, la bronchite, les rhumes, la laryngite et la grippe. Elle augmente la résistance de l’organisme aux infections aiguës et chroniques.

Fébrifuge, elle réduit les effets de la fièvre. Des études scientifiques ont prouvé que l’échinacée diminue la durée des symptômes grippaux de 2 jours en moyenne.

L’eucalyptus globulus pour lutter contre les infections respiratoires

L’eucalyptus est utilisé dans les infections des voies respiratoires. Il favorise les sécrétions bronchiques (sous forme d’huile essentielle), combat la fièvre, tonifie l’organisme. Antiseptique et antibiotique, il permet de lutter contre les bronchites, les rhumes, les grippes et les infections respiratoires.

Le thym, un antibiotique naturel

Le thym est un puissant antiviral et antibiotique. Il stimule le système immunitaire et réduit la durée des symptômes. Les infusions de thym favorisent les expectorations pulmonaires.

La guimauve expectorante et apaisante

Cette plante a un effet expectorant et apaisant des voies respiratoires. Antitussive, elle calme les crises de toux et adoucit les gorges irritées.

La lavande, calmante de la sphère ORL

La lavande permet de favoriser l’endormissement en cas de stress, y compris dans les cas de stress physique engendré par un nez bouché, par exemple. Elle a une action sur les infections et les inflammations de l’appareil respiratoire (bronchites, sinusites, rhinites).

C’est également une plante anti-inflammatoire, antibactérienne et antiseptique.

A vos tisanes !

Source : Herbiotiful.com

Florenceth-3.jpeg

L’automne…

 

les_plus_beaux_arbres_du_monde_automne-600x600.png.jpeg

L’automne raconte à la terre les feuilles qu’elle a prêtées à l’été. Georg Christoph Lichtenberg

 

th-11.jpeg

 

 

 

 

 

L’automne est un andante mélancolique et gracieux qui prépare admirablement le solennel adagio de l’hiver. George Sand

th-14.jpeg

J’aime l’automne, cette triste saison va bien aux souvenirs. Quand les arbres n’ont plus de feuilles, quand le ciel conserve encore au crépuscule la teinte rousse qui dore l’herbe fanée, il est doux de regarder s’éteindre tout ce qui naguère brûlait encore en vous. Gustave Flaubert

th-4.jpeg

L’automne, l’automne merveilleux, mêlait son or et sa pourpre aux dernières verdures restées vives, comme si des gouttes de soleil fondu avaient coulé du ciel dans l’épaisseur des bois.
Guy de Maupassant

th-10.jpeg

Les sanglots longs des violons de l’automne blessent mon coeur d’une langueur monotone. Verlaine

th-6.jpeg

 

 

 

 

 

 

 

En automne, je récoltai toutes mes peines et les enterrai dans mon jardin. Lorsque avril refleurit et que la terre et le printemps célébrèrent leurs noces, mon jardin fut jonché de fleurs splendides et exceptionnelles. Khalil Gibran

th-2.jpeg

En automne, la vigne vierge rougit face aux arbres qui se dénudent. Sylvain Tesson

th-3.jpeg

 

 

 

Ce qu’il y a parfois de beau avec l’automne, c’est lorsque  le matin se lève après une semaine de pluie, de vent et brouillard et que tout l’espace, brutalement, semble se gorger de soleil. Victor-Lévy Beaulieu

les_plus_beaux_arbres_du_monde_oregon_portland_jardin_japonais-600x397.png.jpeg

Florence